Seiko Presage Cocktail « blue moon »

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Cocktail time ! Enfin si DeepL me l’a traduit correctement, je dirais plutôt カクテルタイム !

Car oui très chers fans du 10h10, c’est au pays du soleil levant que nous nous rendons aujourd’hui. Non pas pour une nouveauté, mais bel et bien pour un modèle qui me fait de l’œil depuis un petit temps, j’ai nommé la Presage Cocktail.

C’est en 2017 sauf erreur de ma part, lors de l’édition du salon de Baselworld, que la manufacture japonaise créée en 1881 par Kintarō Hattori, a présenté au sein de sa collection Presage, 8 nouveaux modèles tous inspirés de l’univers de la mixologie ou si vous préférez, d’un bar à cocktails.

Dès lors, êtes-vous plutôt Margarita, Side Car, Sky Diving ou Manhattan ? Ou encore Martini, Expresso Martini ?
Ma préférence se porte passablement sur la Blue Moon et son harmonieux bleu Marine !

La particularité de cette montre ? Son cadran sans nul doute… celui-ci propose effectivement une splendide finition soleillée profonde relevée par 7 couches de vernis, le tout recouvert d’un verre bombé pour accentuer son côté rétro. Certains d’entre vous la trouveront probablement un rien trop classique, voire un peu vieux jeu, perso je la trouve d’une très belle élégance, d’une simplicité et d’un rétro moderne très efficaces. Ne dit-on pas d’ailleurs que c’est dans la simplicité que se trouve la beauté ?

Et puis si parler prix n’est pas toujours de meilleur goût, force est de constater qu’une fois encore chez Seiko, cette 3 aiguilles automatique avec date est proposée à un tarif frôlant la modestie. C’est simple, faites donc le test en essayant de dénicher une automatique d’une telle qualité de finition à ce budget !

Seiko Presage Cocktail blue moon, pour les fans de cocktails

Vous en trouverez bien évidemment, mais il y a fort à parier que celles-ci seront le fruit d’une autre manufacture japonaise, Citizen pour ne pas la citer avec par exemple sa nouvelle Tsuyosa (un carton paraît-il au niveau des ventes). Ou alors en restant dans le groupe Seiko, mais du côté de sa branche « Orient » et sa célèbre Bambino.

Qu’en est-il du côté suisse me direz-vous ? Et bien à part chez Tissot et une Classic Dream Swissmatic par exemple, je n’ai pas le sentiment que vous trouverez grand chose d’autre, hormis la Sistem51 de Swatch, qui voyait le jour il y a bientôt 10 ans et il est vrai, révolutionnait une fois encore le monde horloger… en proposant un mouvement mécanique à remontage automatique intégrant 51 composants et entièrement assemblé et réglé par des machines (j’aime assez bien le modèle Blurang ou alors la petite seconde black)

« Une longueur d’avance sur les autres », telle est la devise de la maison Seiko. De quoi nous offrir encore quelques jolies surprises dans les mois et années à venir, et ce n’est nullement un voeu pieux !

Seiko Presage SRPB41 : 440€

http://www.seikowatches.com

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s