ALPINA SEASTRONG DIVER GYRE AUTOMATIC

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Et Dieu sait à quel point cette nature s’en prend plein la tronche depuis un temps certain. Eu égard aux nombreuses autres problématiques actuelles, nous avons comme souvent les alarmistes, les défaitistes, les utopistes et puis aussi et fort heureusement, les optimistes.

Celles et ceux qui restent conscients que les défis restent gigantesques mais sont persuadés qu’apporter leur petite pierre à l’édifice pourra peut-être un jour faire pencher la balance à nouveau du bon côté.

C’est en tout cas ce que propose la manufacture horlogère Alpina en ce 8 juin, à l’occasion de la journée mondiale des océans, avec son projet Seastrong « GYRE ».

Celui-ci est le fruit d’une rencontre, remontant à quelques années entre la maison suisse/japonaise (tout comme Frédérique Constant, Alpina fait partie du groupe Citizen) et du journaliste horloger hollandais, Bernard Werk.

Ce dernier, impliqué dans la préservation des océans, est le créateur de l’appellation et du concept « GYRE », en référence à ces courants océaniques circulaires géants, et consistant en la réutilisation des filets de pêche « fantômes » provenant de l’Océan indien.

Le résultat ? Un nouveau modèle intégrant la collection Seastrong mais dont le boîtier est composé à 70% de débris plastiques issus de filets de pêche. Pour garantir sa résistance, il est renforcé de 30% de fibre de verre.

Mais cette volonté de sauver notre planète bleue ne s’arrête pas là. Les bracelets également ont été pensé de la même manière ! Les NATO sont réalisés à partir de bouteilles en plastique recyclées, la version cuir, en cuir végétal, est conçue grâce à des déchets de pomme recyclés.

Quant au mode d’emploi de la montre, un QR Code remplace les quelques grammes de papier… une idée sympa dont pourrait peut-être s’inspirer un jour les grands labo pharma, vous ne trouvez pas ?

Néanmoins cela commence à devenir une habitude chez de nombreuses marques horlogères, créer la rareté et donc réaliser tout cela en séries limitées. Dans le cas présent, 1.883 pièces par modèle, en référence à l’année de création de la maison Alpina.

Simple concept marketing ou véritable engagement à l’égard d’un combat où le temps nous est compté, j’aime à penser que les optimistes n’ont que faire de ces préceptes commerciaux…

Alpina Seastrong Diver « Gyre » Automatic : 1.295€ (version dames) 1.395€ (version homme)

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s