CHOPARD ALPINE EAGLE

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

On connaissait déjà la passion de Karl-Friedrich Scheufele, co-président de la maison Chopard, pour l’automobile et plus particulièrement pour les modèles anciens. C’est en effet en compagnie de son ami intime Jacky Ickx, qu’il participe chaque année en tant que sponsor officiel à la célèbre course automobile « Mille Miglia ». Une course symbolisée entre autre et depuis plus de 30 ans par la sortie annuelle d’un garde-temps en édition limitée. En voici l’édition 2019 (ici)

Mais saviez-vous que Monsieur Scheufele était également impliqué depuis peu dans la défense et la préservation du milieu alpin, de ses biotopes incarnés notamment par l’aigle ?

La maison Chopard s’était déjà distinguée ces dernières années en s’engageant dans un processus « d’approvisionnement responsable ». Or 100% éthique, pierres de couleurs, diamants, … autant d’initiatives que la maison Suisse a prises dans l’unique but d’améliorer l’origine de ses produits tout en respectant celles et ceux qui y collaborent.

À présent c’est en tant qu’amateur de ski et de randonnées, que Karl-Friedrich Scheufele franchit une étape supplémentaire et finalement logique quant à son amour inconditionnel des sommets et au positionnement global de la marque.

L’Alpine Eagle, une nouvelle sport chic !

Et cet engagement, la maison Chopard a souhaité l’incarner en lançant cette nouvelle collection « Alpine Eagle », une réinterprétation contemporaine de la St-Mortitz, lancée en 1980, soit la première création de l’actuel co-président. Petit clin d’œil, c’est le fils de Karl-Friedrich, Karl-Fritz qui a poussé son paternel à lancer ce nouveau garde-temps « sport chic » ! Comme quoi, l’histoire est un éternel recommencement.

L’Alpine Eagle a donc cette particularité de rejoindre le cercle assez fermé des montres dites à bracelet intégré, aux côtés de la célèbre Nautilus de Patek, de la Royal Oak d’Audermars et… si vous avez lu ma précédente chronique, d’une autre petite nouvelle, la BR05 de Bell & Ross !

L’une des caractéristiques de cette nouvelle Alpine Eagle réside dans le choix du matériau ou plutôt dans l’innovation de celui-ci : le Lucent Steel A223. Un acier d’une résistance 50% plus élevée qu’un acier classique. Comparable à l’acier chirurgical il est donc hautement dermo-compatible, sans oublier une réflexion unique de la lumière. A l’intérieur de la boîte, des mouvements automatiques maison dont la particularité est d’être certifié chronomètre par le COSC.

Alors si la défense de l’environnement est quelque chose qui vous tient à coeur, dites-vous que l’acquisition d’un tel garde-temps y contribuera un tout petit peu…

Chopard Alpine Eagle : à partir de 9.530€ (36mm) et 12.200€ (41mm)

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s