BAUME SMALL SECOND

N’oubliez pas, tous les goûts sont dans la nature !

Baume ! Et non pas Baume & Mercier. Enfin si, les 2 sont liés puisque Baume est une émanation de la maison mère mais le concept se veut tout simplement révolutionnaire. Imaginez un instant, dans le monde feutré du Swiss Made, l’un des 3 ténors horlogers, j’ai nommé « Richemont Group » (Cartier, Panerai, IWC, Jaeger-Lecoultre, Piaget, Montblanc… et une dizaine d’autres marques encore) décide de s’attaquer à la cible mondialement convoitée : celle des Millennials !

Ou génération « Y » si vous préférez, soit des « djeunes » nés entre 1980 et 2000. Une génération qui aux yeux du marketing et du secteur du luxe en général est devenu LA priorité absolue ! Car en effet comment leur faire porter au poignet une tocante de bonne facture ou encore de manufacture, alors que les écrans font partie de leur quotidien (ah bon, il n’y a qu’eux?) et que l’heure est dès lors disponible partout, tout le temps. Et je ne parle même pas des fans de la pomme qui seront selon certains analystes près de 18 millions dans le monde cette année 2018 à acquérir une Apple Watch. Mais espérons tout de même que parmi ces acheteurs Apple un certain nombre possède sans doute déjà une, voire plusieurs montres dont l’obsolescence n’est elle, pas programmée !

Alors revenons un instant à cette Baume Small Second, dont la logique « marketing » est valable pour les autres modèles de la marque, moonphase et retrograde. Elle est très simple… proposer des montres quartz, selon vos envies et avec des centaines de combinaisons possibles, à savoir le style (= modèle) la couleur du cadran, la couleur des aiguilles et de la lunette sans oublier le bracelet réalisé en coton, en alcantara, en lin ou même en liège… comme les bouchons.

Le budget ne dépassant pas les 1000€ hormis peut-être pour certaines éditions limitées à venir, la marque défend aussi une démarche eco-responsable (les bracelets étant tous fabriqués avec des matériaux 100% recyclables)

Autre particularité, la marque est imaginée, dessinée en Suisse mais produite aux Pays-Bas, et à la demande mon bon Monsieur ! On connaît le poids financier des stocks dans le groupe, autant s’en passer cette fois-ci.

Dernière chose amusante, malgré un business basé en priorité sur le web, le 1er pop-up store éphémère Baume, bien physique celui-ci, ouvrira ses portes dans quelques jours dans le Marais à Paris, preuve si l’en est de démontrer que le consommateur, jeune ou moins jeune, souhaitera encore essayer un garde-temps avant d’en devenir l’heureux propriétaire, le feeling et les étoiles dans les yeux restant bel et bien des sensations humaines et peu digitalisables !

Baume Small Second 41mm : 500€ (gravure comprise)

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s