Seiko Presage Ginza

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

De l’avis de certains passionnés, 2021 n’est pas l’année la plus dingo en terme de créations horlogères. Covid oblige, certaines maisons ont préféré faire le dos rond en attend des jours meilleurs, d’autres par contre n’ont vu aucune différence, tant les bas de laine de certains clients n’ont cessé de grossir. C’est sûr, à défaut de partir en vacances à l’autre bout du monde, s’offrir un nouveau garde-temps fût pour eux un plaisir logique… et même facile.

Mais 2021 est tout de même synonyme d’anniversaires : prenez la maison Jaeger et les 90 ans de sa Reverso, Rolex et les 50 ans de son Explorer II (pour moi, il reste l’un des plus attractifs de la gamme, au même titre que la Milgauss) Sans oublier les 100 ans de la Tank Cintrée chez Cartier, et modèle mythique oblige… les 45 ans de l’incontournable Nautilus chez Patek Philippe, dessinée en 1976 par le génialissime Gérald Genta.

Et puis à côté de ces modèles devenus au fil du temps il est vrai incontournables, certaines maisons fêtent cette année leur xème anniversaire d’existence ! 160 ans pour la maison allemande Junghans… et pour le modèle qui nous occupe aujourd’hui, la naissance il y a 140 ans de la maison Seiko.

140 ans… et des commémorations oserais-je dire à la pelle depuis le début de l’année, je n’ose imaginer ce qu’il feront dans 10 ans, tant l’offre proposée depuis plus de 10 mois est considérable.

140 ans… joyeux anniversaire Seiko !

Au 1er semestre, lancement de ces 4 modèles limités (ici Prospex, Presage, Astron et Seiko 5) dotés d’un magnifique cadran bleu et blanc argenté, une association de couleurs saisissant l’instant où le ciel bleu apparaît derrière les nuages. Quelques temps plus tard, Seiko nous proposait la réinterprétation du modèle King Seiko KSK. Au 1er trimestre, une nouvelle série Prospex (ici) a été lancée, se concentrant sur la beauté de la nature. Les montres capturent le paysage vert profond de l’océan riche qui entoure l’île d’Iriomote.

Plus récemment, 2 nouvelles éditions limitées (Prospex et Presage) sont apparues, rendant hommage au célèbre quartier chic Ginza à Tokyo. Mon choix aujourd’hui se porte sur la version Presage.

S’inspirant d’une autre nouveauté, la Seiko Style 60’s (encore une tuerie) cette Presage Ginza a pour objectif de capturer les visages classiques et modernes de Ginza avec un motif de cadran inspiré des rues pavées du quartier Ginza.

De couleur bleu-gris, les motifs du cadran évoquent l’aspect contemporain des bâtiments et constructions modernes qui délimitent le quartier. L’ouverture à 9h vous laisse voir le battement de l’échappement, le sous-cadran 24h situé juste au-dessus vous permettra de lire l’heure d’une autre manière. Quant à l’aiguille des secondes, celle-ci rend hommage à l’histoire du quartier avec Komparu, une couleur traditionnelle japonaise bleue au ton vert tendre.

Seiko nous propose un nouvel hommage alliant modernité et tradition, et dont la qualité ainsi que son rapport qualité-prix ne cesseront jamais de crisper bien d’autres marques… tout benef au final pour les amoureux de jolies tocantes ! Perso, je suis fan…

Seiko Presage Ginza SSA445J1 : 590€

Www.seikowatches.com

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s