Tissot PRX 40 205

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Après quelques jours de repos bien mérités, il est temps pour « Toqué de tocantes » de reprendre la voie du tic tac ! A savoir, aborder d’ici cette fin 2021, quelques nouveautés récentes ou comme parfois cela arrive aussi, des modèles plus anciens mais qui à mes yeux tiennent parfaitement la route… ou plutôt le poignet, me direz-vous.

Pour ce premier post « post pause estivale », difficile de ne pas évoquer cette réédition de la Tissot PRX, tant j’ai eu l’occasion cet été de la voir et de la revoir sur plusieurs sites horlogers ou au sein de nombreux groupes FB.

La voir est une chose, mais observer à quel point nombreuses ont été les personnes l’ayant acquise ces dernières semaines m’a un petit peu interpellé… ou pas finalement.

Car pour celles et ceux qui s’intéressent un tant soi peu à l’horlogerie, cette réédition PRX fait écho à l’une des plus belles périodes de l’histoire de l’horlogerie, les années 70.

Celle notamment où l’un des (trop rares?) génies du design horloger, Gérald Genta, aura l’incroyable talent de créer en quelques années des modèles devenus cultes aujourd’hui : la Royal Oak pour Audemars Piguet en 1972, la Nautilus pour Patek Philippe 4 ans plus tard, sans oublier d’autres modèles comme l’Ingenieur chez IWC ou encore la Pasha de Cartier.

PRX… Back in the 70’s

Chez Tissot, c’est en 1978 que fut créé un modèle à quartz se caractérisant par un boîtier fin, des index fins et un bracelet en acier. Celui-ci, à large maillon transversal, était parfaitement intégré à sa boîte plate et de forme tonneau, un design typique de l’époque. Quelques années plus tard, Tissot déposera le nom PRX : PR pour précise et robuste, quant au X (en chiffres romains) celui-ci désignait les 10 atmosphères auxquels la montre résistait en terme de profondeur.

Cette nouvelle PRX 40 205 est donc tout simplement une interprétation moderne, contemporaine de sa grande sœur. Une nouveauté proposée en 2 versions, l’une quartz dont le cadran sera soit soleillé couleur noire ou bleue, soit un cadran gris argent satiné vertical.

L’autre version pour ceux dont le quartz donne des boutons, se caractérise à la fois par le mouvement automatique « powermatic 80 » bien connu dans la gamme Tissot mais aussi par un cadran au motif gaufré, au relief carré de chocolat. Perso je préfère le cadran tout simple de la version quartz… mais cela n’engage que moi.

Tenant compte d’une concurrence horlogère plus que jamais féroce au sein de cette gamme de prix, Tissot semble avoir sorti au bon moment une jolie réédition d’un garde-temps qui selon son acheteur, fera soit référence au modèle original Tissot, soit référence à un autre garde-temps mais qui lui, restera synonyme de rêve… éternel.

Tissot PRX 40 205 : 355€ (quartz) – 675€ (powermatic 80)

http://www.tissotwatches.com

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s