Breitling Superocean Heritage ’57 Outerknow

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Depuis son arrivée à la tête de Breitling, l’ancien CEO d’IWC Georges Kern, ne cesse de bousculer cette illustre maison afin de lui rendre ses lettres de noblesse, après une période il est vrai un chouia trop posée. Comment ? En plongeant simplement dans l’histoire de Breitling et en renouvelant au mieux certaines de ses icônes.

Un exemple réussi… cette « Superocean Heritage ’57 Outerknow » que je trouve tout simplement très fun. Elle me fait penser un peu à la Captain Cook de Rado à la différence près que cet index rond figurant aux 4 coins cardinaux du cadran signe pour moi la spécificité du modèle.

Et puis ce cher Georges Kern reste sans aucun doute l’une des figures emblématiques du marketing horloger. Il est l’un des premiers grands patrons du tic tac à avoir compris toute la puissance des réseaux sociaux, et par la même occasion la mise en avant de ses « ambassadeurs ».

Dès lors lorsqu’on a la chance ou plutôt l’excellente idée de choisir le champion du monde de surf, le talentueux, pardon le génialissime Kelly Slater, on se dit que le projet aura un peu plus de chance d’attirer l’attention.

Notre tocante du jour n’est autre que la réinterprétation du modèle SuperOcean original de 1957, au style de vie cool et décontracté des années 1960. Co-créée avec la marque de vêtements de surf de Kelly Slater, elle présente un bracelet NATO spécial en fil ECONYL®, obtenu à partir de déchets de nylon, comme les filets de pêche récupérés dans les océans.

Quand on sait ce qu’émet comme co2 un avion pour acheminer toutes ces tocantes aux 4 coins de la planète, on pourrait trouver cette initiative du bracelet un brin amusante… sauf qu’on le sait, chaque initiative ne pourra qu’améliorer la situation actuelle.

Il y a 10 ans, on estimait que près de 650.000 tonnes de produits de pêche aboutissaient dans l’océan chaque année, ce chiffre n’ayant cessé d’augmenter depuis. C’est dire l’urgence d’une réflexion propre à chaque secteur, Breitling y contribue depuis quelques années en imaginant des produits, ainsi que des collaborations liés au développement durable.

Présentée en version plus classique comme en bleu ou en noir, je trouve cette version « brun / marron » très élégante, tout en préservant ce côté djeune et fun. Mouvement mécanique à remontage automatique, lunette bidirectionnelle en céramique, glace saphir bombée, antireflet double face, elle ne pourra qu’attirer l’attention, bien portée à votre poignet au teint halé.

Alors même si vous n’avez jamais mis les pieds sur une planche, si le mot « wax » ne vous fait penser qu’aux cheveux, rien ne vous empêche d’acquérir cette version Superocean Heritage et d’avoir l’air cool and relax… Kelly en moins.

Breitling Superocean Heritage ’57 Outerknow : 4.120€ à 4.950€

https://www.breitling.com/be-fr/

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s