Seiko Presage Porcelaine d’Arita

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Léonard de Vinci dit un jour : « les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail »

Alors je ne sais nullement si l’artisan-maître japonais Hiroyuki Hashiguchi a eu vent de cette citation, mais une chose semble indéniable, la manière dont il fabrique les cadrans en porcelaine pour la maison Seiko l’oblige à être perfectionniste.

Arita, petite ville située sur une des îles au sud-ouest du Japon, s’est spécialisée dans la porcelaine depuis le 17ème siècle, période durant laquelle des gisements d’argile ont été découverts. Arita, également appelée « Imari », du nom du port dont elle était exportée, a rapidement acquis ses lettres de noblesse à l’international.

De couleur blanche, rehaussée d’une pointe de bleu (la couleur d’origine des toutes premières porcelaines locales), les cadrans fabriqués à Arita respectent à la lettre ces décennies de tradition.

Mais y parvenir ne s’est pas fait en 10 jours car trouver la résistance adéquate ne fut pas chose simple. Après de nombreux essais et une bonne dose de recherche, une porcelaine 4 fois plus dure que la porcelaine classique, à la fois flexible mais ultra résistante, répondra finalement aux normes exigées par la maison Seiko.

Produire ce type de cadrans implique habileté, patience et sens artistique. Le matériau est d’abord placé dans un moule spécial qui donne de la profondeur aux cadrans, en particulier dans la version où l’indicateur de réserve de marche est encastré dans le cadran avec une coupe profonde. Les cadrans sont ensuite séchés puis cuits pour la première fois à 1300 degrés pour durcir et blanchir le matériau.

Ensuite ceux-ci seront vernis individuellement à la main par l’artisan-maître et son équipe, puis cuits à nouveau afin de cimenter le vernis sur le cadran.

Les emplacements pour la fenêtre de date et les aiguilles de la montre sont coupés au laser. Enfin, les cadrans sont cuits de nouveau pour lisser les surfaces coupées.

Cette série Seiko Presage Porcelaine d’Arita, lancée en 2019 nous offre 2 interprétations : l’une propose un indicateur de réserve de marche à neuf heures et guichet de date par aiguille à six heures, la seconde est une « classique » 3 aiguilles, avec réserve de marche de 70 heures.

Pour conclure ce post, me permettrez-vous une petite aparté… j’ai toujours trouvé que certains modèles Cartier avaient fière allure, prenez la Santos-Dumont (ici ) ou la Drive (ici) La raison ? Des index en chiffres romains.

Ajoutez-y un cadran en porcelaine d’Arita et vous aurez tout compris de l’élégance ! Car ne dit-on pas : « les détails font l’élégance, et l’élégance n’est pas un détail » ? Non ? Et bien alors disons que la paternité de cette nouvelle citation est mienne !

Seiko Presage Porcelaine d’Arita : 1.750€ (3 aiguilles) – 1.950€ (multi-aiguilles)

https://www.seikowatches.com

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s