Louis Erard Régulateur – Éric Giroud

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Le grand public ne s’en doute peut-être pas, mais bon nombre de maisons horlogères font parfois appel à l’aide précieuse de designers indépendants. Dans le cadre d’un modèle précis, parfois aussi à l’égard d’un projet plus conséquent.

Afin de remettre au goût du jour son modèle phare « le Régulateur », Louis Erard, maison horlogère suisse indépendante fondée en 1929, a fait appel à Éric Giroud. Un personnage hautement sympathique dont j’ai d’ailleurs souhaité qu’en 2019, l’on puisse l’interviewer dans le cadre du Passion des Montres.

C’est tout simplement une vidéo sur son site perso qui m’a donné envie de l’évoquer. La manière dont il présentait posément plusieurs tocantes lors de l’édition du SIHH en 2018, son timbre de voix, son accent, tout cela m’a définitivement convaincu d’en faire écho.

Car en creusant un peu, un designer qui à ce jour, a collaboré avec plus de 80 marques dont MB&F, Speake-Marin, Vacheron Constantin mais aussi Tissot, Mido et plus récemment encore Carl Edmond… je me suis dis que sa relation à l’égard des tocantes devait être passionnante.

Mais retour au modèle du jour, qui pour l’occasion a donc été revisité en 3 couleurs – noir, bleu et blanc ivoire – chacune d’entre elle étant produite en un nombre limité fixé à 178. Un nombre important doté d’une symbolique particulière dans le langage des chiffres puisqu’il signifie « forts ensemble ». A l’image de cette intéressante collaboration.

Choisir un régulateur, c’est pour moi, faire preuve d’originalité compte tenu d’une lecture différente du temps qui passe. C’est aussi se compliquer légèrement la vie car pour rappel, quand bien même cette tocante compte une aiguille des heures, une autre des minutes, la lecture combinée des 2 se fait en 2 temps, puisque décentrée.

Mais n’est-ce pas ce qui fait justement le charme d’une telle tocante, aborder la lecture du temps d’une autre manière?

Notez que Louis Erard mise beaucoup sur ce modèle puisque récemment, une autre collaboration, moins conventionnelle pour le coup, avec l’architecte horloger Alain Silberstein s’est faite remarquer. Ce modèle graphique et coloré (ici) ayant retenu l’attention du Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2020.

Mais cela, c’est une autre histoire… tout comme la toute nouvelle et jolie déclinaison annoncée il y a quelques jours (ici), aux côtés d’une petite seconde (ici) et d’un chrono monopoussoir (ici), juste magnifiques. On en reparle…

Louis Erard Régulateur – Éric Giroud : 2.700CHF (un peu moins de 2.500€)

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s