BALTIC AQUASCAPHE

le

N’oubliez pas… tous les goûts sont dans la nature !

Si jamais le créateur de cette jeune marque, à savoir Mr Étienne Malec, venait à lire un jour ce post, j’espère qu’il ne m’en voudra pas pour cette recette horlogère qui résume un petit peu selon moi sa 3ème création.

Prenez une Omega Seamaster 300 Master Co-Axial (ici), ajoutez-y une touche de Yema Supeman Heritage (ici), saupoudrez un soupçon de Doxa Sub 200 (ici), et vous obtenez… une Baltic Aquascaphe !

Alors loin de moi l’idée de ne résumer ce modèle qu’à cette recette ! Au contraire, même si ces 3 modèles de cette potion sont de belles références en la matière, je dirais que cette Aquascaphe s’en inspire (je n’ai pas dit… s’en est inspiré) mais tout en proposant une personnalité propre.

Ode à la montre ancienne, sans concession !

Mais avant cela, un petit mot sur la naissance de la marque Baltic. Elle est à la fois récente (2017) et digitale puisque participative grâce à Kickstarter. On l’a déjà évoqué, les projets horlogers se comptent par milliers sur la célèbre plateforme mais rares sont ceux qui en émergent au final.

Baltic en est un bel exemple puisqu’à l’occasion de sa première levée de fond pour laquelle 70.000€ étaient nécessaires, ce sont au final 500.000€ qui seront récoltés !

Alors après le lancement des modèles HMS (ici) et Bicompax (ici), au look disons relativement classique mais néanmoins vintage, l’Aquascaphe inaugure une collection sportive en s’illustrant par un modèle de plongée. Vous l’aviez capté je l’espère compte tenu de l’objet de ma recette !

C’est donc une « Toolwatch » ou « montre outil » si vous préférez. Elle permet à son utilisateur de lire l’heure en un coup d’œil, quel que soit son contexte : aviation, plongée, militaire,… Historiquement elle suit donc la montre de gousset bien moins pratique vous en conviendrez en pareilles circonstances.

Alors originalité de la marque, elle est assemblée à Besançon, comme d’autres marques bien connues comme Lip ou Dodane. Besançon, terre traditionnelle de l’horlogerie française. Pour autant le mouvement ne provient pas de son voisin suisse mais bien du pays du soleil levant, plus précisément de l’imposant groupe Citizen et de sa division Miyota… calibre 9039.

Côté cadran, vous avez le choix entre trois couleurs : cadran noir et index blanc, cadran noir et index beige ou celle qui a ma préférence, cadran bleu soleillé avec index beige. Pour le bracelet, version acier dite « grain de riz », originale et élégante, mais pour ceux (ou celles !) qui n’apprécient pas l’acier, le caoutchouc viendra agrémenter sans souci cette jolie tocante.

Très sincèrement, j’adore ce type d’initiatives car ça fait avancer le schmilblick horloger, après… à chacun de se faire sa propre opinion ! Car il est vrai qu’à budget quasi similaire, Hamilton, Victorinox, Certina, Longines ou encore Glycine pourront vous proposer de belles choses. Mais pour celles et ceux qui souhaitent soutenir une jeune initiative ainsi qu’une belle tocante… Baltic répondra à vos attentes !

Baltic Aquascaphe : 695€

Prix sous réserve – Photos : droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s